JULIA

FROSCHHAMMER

PIANIST & PAINTER

            

HOME   NEWS   BIO   ENSEMBLES   PHOTOS   MUSIC   DISCOGRAPHY   TEACHING   PRESS   LINKS   JUARTGALLERY  CONTACT

 

 

Pressenotizen / coupures de presse/ press-clipping

Julia Froschhammer  -   Duo Froschhammer  -  Duo Harpian  -  Trio Léman - Duo violoncelle-piano -  Art/Kunst

 

"Feine Interpretation am Steinway Flügel"

"..eine hochbegabte, junge Künstlerin...

selten hörte man die drei Sätze von Wolfgang Amadeus Mozarts

Klavierkonzert derart leicht und virtuos -

da war eine ungemein feine, sensible Interpretin am Werk"

Murnauer Tagblatt

 

"Un piano pour la Galerie du Pressoir"

..."C'est donc avec un grand plaisir que ce magnifique instrument a été présenté à un nombreux public venu écouter la talentueuse pianiste (...)

Grace à sa sensibilité et sa virtuosité, cette soliste confirmée a mis en valeur les qualités sonores de ce nouveau piano et a permis d'apprécier l'acoustique merveilleuse des lieux"

Journal de Morges, 21.3.2014 (Gilbert Fontolliet)

 

--------------------------------------------

Duo Froschhammer:

-------------------------------------------

Musik Forum München - Komponisten in Bayern

Das Duo Froschhammer hatte vom ersten Satz bis zum Schlussakkord die Zuhörer in den Bann gezogen durch sein stupendes technisches Können, die reife Darstellung der Zusammenhänge eines Werks und nicht zuletzt durch sein natürliches Auftreten.

nmz - Neue Musikzeitung,  2008 (Gertrud Firnkees)

 

 

Le Duo Froschhammer à l´eglise du Lieu/Das Duo Froschhammer in der Kirche von Lieu:

"...von den ersten Tönen an,  war es ein Feuerwerk: der Geiger und die Pianistin von der Musik gepackt"

"beide sind sie am Beginn  einer schönen Karriere!"

Feuille d`avis de la Vallée de joux, 29.7.2004 (Ch.B)

 

"Dés les premières notes, ce fut un éblouissement : le violoniste et la pianiste ont été investis par la musique"

"Ils sont en début tous deux d’une belle carrière ! "

Feuille d`avis de la Vallée de joux, 29.7.2004 (Ch.B)

 

 

"Begeisterndes Konzert"

" Ihr Rezital ist einfach ein Genuss. Nicht nur die Technik stellt nicht mehr das geringste Problem dar, und das Zusammenspiel, das innere Einverständnis zwischen den beiden sind quasi genetisch veranlagt, aber auch der ganze Aspekt Interpretation, Musikalität, Ausdruckskraft erreicht eine Tiefe, die für so junge Instrumentalisten überwältigend ist"

"Am Klavier meistert Julia die Klangfülle des Tallone von Denise Bidal und gewährleistet

eine oft schmuckvolle und persönliche Begleitung, zuweilen diskret und häufig hervorblitzend. "

Journal de Morges: La Quinzaine culturelle, 7.10.2005, (Jean-Jaques Gallay)

 

"Concert enthusiasmant "

"Leur récital est simplement un régal. Non seulement la technique ne pose plus le moindre problème, et la cohésion, la connivence entre les deux sont quasi génétiques, mais tou l´aspect interprétation, musicalité, expressivité atteint une profondeur confondante pour des instrumentistes si jeunes"

"Sur son violon Guarneri Félix caracole et virevolte avec un joyeuse energie. "

"Au piano Julia maitrise la sonorité du Tallone de Denise Bidal et assure un accompagnement chamarré et personnel, à la fois discret et souvent étincelant. "

Journal de Morges: La Quinzaine culturelle, 7.10.2005, (Jean-Jaques Gallay)

 

 

"Dramatik schmilzt hin in süßer Verklärung"

Über die Interpretation der Violinsonate von Wilhelm Keilmann :

"...In den Händen von Felix Froschammer singt die Geige ihr zögerndes Lied in großen Höhen,

bis das Klavier unter Julia Froschhammer das romantische Perlen in schnelle Stakkato-Struktur überführt.

Kurz folgt die Geige der Dramatik, doch bald schon sinkt, nein: schmilzt sie hinein in eine süße Verklärung.

Vom Klavier steigt nun ein hingeträufeltes Traumgebilde herauf und von der Geige legt sich schmerzende Zärtlichkeit darüber. Diese mal verstörend aufgewirbelte, mal in sanfter Unwirklichkeit zergehende Ruhe ist magisch.

"... Zweistimmiges Kippen, in furiose Höhen gesteigerte Tempi..."

"...Besonderen Jubel löste die Fritz-Kreisler-Bearbeitung des Pugnani-Allegros aus, in der Felix Froschhammer seinen Geigenbogen in Paganini-gleicher Virtuosität über die Saiten schnellen ließ."

Artikel vom 29.05.2008 - Landsberger Tagblatt (Andreas Frey)

 

----------------------------------

TRIO Léman

----------------------------------

"Un trio de rêve"

Ce sont des habitués des printemps musicaux depuis quelques années, et leur trio respire l' amitié et l'écoute réciproque: Julia et Felix Froschhammer, au piano et violon et Magdalena Morosanu le partagent. Vendredi soir, leur voyage est vite devenu le nôtre, avec des transcriptions intimistes et délicates d'oeuvres principalement du XXe siècle, interprétées avec une énergie interieure et un plaisir du son qui ont créé le miracle. Dans la déchirante et sensible Vocalise, op. 34 de Rachmaninov, le violoncelle de Magdalena évoquait la voix humaine de la partition originale avec une netteté surprenante, et les délicieuses Marguerites du même compositeur ont mis en scène un Felix Froschhammer (...) tirant sur l' archet comme un bande un arc et visant une cible intérieure avec une fogue tranquille: du concentré de poésie, rehaussé par la tendre musicalité de Julia Froschhammer, véritable aquarelliste du clavier.

Après une collection de bijoux ciselés avec humour, chaleur, grâce et volupté(...) le trio nous a offert un diamant fabuleux: les Quatre saisons d´Astor Piazzolla, une symphonie tango où la combinaison des cordes a simulé magnifiquement la magie du bandonéon. Les musiciens se sont mis à danser avec leurs instruments, nous entraînant dans un tourbillon irréstible de percussions et de grincements, d'orages en canicules. Les phrases lancées comme des fleurs dans le port d' où un bâteau est parti pour toujours, les décharges électriques suivies de brusques interruptions, la douceur plane de l' hiver progressivement envahi par des syncopes troublantes tirant, soudain en mode majeur, vers un espoir qu' on avait cru perdu, ont boulversé le public qui en a redemandé: on aurait pu continuer à écouter tout la nuit les trois jeunes artistes et leurs boîtes à frissons...

article Journal-Cossonay 15-6-2012 (Sébastien Krauer)

 

 --------------------------------------------------------------------

DUO Harpian

--------------------------------------------------------------------

As part of “Summer Concerts in the Old Town“, on Friday, 6 July, harpist Céline Gay des Combes and pianist Julia Froschhammer, performing together as the “Duo Harpian”, gave an excellent recital of works by Debussy, Ravel, Granados, Rameau, Albéniz and de Falla. Both highly accomplished and award-winning musicians, Gay des Combes and Froschhammer met during their studies at the Lausanne Conservatory of Music and formed “Duo Harpian” in 2010. The audience’s enthusiastic appreciation of the one-hour recital won them an encore of the duo’s spirited rendition of Manuel de Falla’s “Danse Rituelle de feu,” a work for the piano adapted for both harp and piano by Fritz Froschhammer, a pianist and composer (and Ms Froschhammer’s father). Audience members told the duo they looked forward to seeing them in next year’s summer concerts.

http://savvylittlesparrow.com/summer-concerts-in-genevas-old-town/ (Elena Grimaud-Ineichen 7/2012)

-------------------------------------------

Duo Harpian. VDE GALLO (www.vdegallo-music.com) TT : 57' 01

Céline Gay des Combes (harpe) et Julia Froschhammer (piano), formant le « Duo Harpian », proposent un programme original. Elles restituent — dans l'arrangement de Fritz Froschhammer — des pages descriptives bien connues de Jean-Philippe Rameau (1683-1764) provenant de ses Pièces de clavecin qui, avec cette formation instrumentale, résonne différemment, mais dont les différents plans ressortent davantage (piano plus percutant et harpe plus mélodique) : une autre écoute. La Danse sacrée et la Danse profane de Claude Debussy (1862-1918) bénéficient du caractère impressionniste des sonorités de la harpe. La Sonatine en trois mouvements de Maurice Ravel (1875-1937), écrite pour piano en 1903-5, interprétée uniquement à cet instrument, est plus incisive et énigmatique, alors que son Introduction et Allegro (1905), effectivement pour harpe et piano, a un caractère d'authenticité. Céline Gay des Combes se produit encore, seule, dans deux œuvres pour harpe dont elle exploite toutes les possibilités de timbres et de coloris. Enfin, le Duo Harpian interprète deux danses espagnoles : n°5 Andaluza  d'Enrique Granados (1867-1916) (arrangement de Carlos Salzedo) et Danse rituelle du feu de Manuel de Falla (1876-1946) posant sur cette réalisation un point d'orgue bien rythmé et mettant en valeur la virtuosité et la musicalité des deux instrumentistes. (Education musicale; Édith Weber, 8/2014)

 

 

patterns_13.gif

-------------------------------------------

Duo violoncelle - piano

-------------------------------------------

"Fougue et légèreté"

Le duo (...) a ravi le public par les envolées fascinantes. Très descriptives les Cinq pièces dans le style populaire op. 102 de Robert Schumann ont mis en valeur le style inspiré de la violoncelliste Magdalena Morosanu, éclatante dans ses sons sauvages et sa prise de risque maîtrisée, en conversation avec le toucher piquant de Julia Froschhammer au piano. La tendre émotion de la transcription de Après un rêve de Gabriel Fauré a presque laissé entendre les paroles du chant d'origine; puis les musiciennes ont réalisé une belle danse aux consonnances tziganes avec le Liebesleid de Fritz Kreisler, arrangeur par ailleurs d'une découverte: La Serenade espagnole de la compositrice française Cécile Chaminade (...) La version du jour, interprétée avec délicatesse par le duo, restituait un tableau impressioniste fleuri évoquant Degas... La nostalgie enveloppante de la Sérénade roumaine de Konstantin Dimitrescu, le flamenco farouche du Requiebros de Gaspar Cassado et le ragtime impérial de la Rhapsodie hongroise de David Popper ont complété cette véritable performance des deux artistes, habituées désormais de la salle des Chevaliers.

Journal de Cossonay, 12.7.2013 (Sébastien Krauer)

 

-----------------------------------------------

Malerei/Peinture/Painting

-----------------------------------------------

Hallo, lokale Wochenzeitung (München), 31.1.2008

Südkurier, 6.2.2008

Journal de Cossonay, 12.4.2013